LA NUIT SPIRITUELLE

de Lydie Dattas, mise en voix Vanille Fiaux
Création 2018

DSC01842
« Un jour j’ai trouvé Jean Genet assis dans mon fauteuil. L’ayant reconnu dans la rue et désirant me faire plaisir, Alexandre (Romanès) l’avait, avec sa science gitane, conduit jusqu’à ma porte. Le poète s’installa bientôt dans le studio du dessous. Le soir même, j’entrai dans sa chambre pour discuter avec lui, exprimant joyeusement mes désaccords à celui dont je vénérais l’écriture. Le lendemain Genet signifia mon bannissement : “Je ne veux plus la voir, elle me contredit tout le temps. D’ailleurs Lydie est une femme et je déteste les femmes.” Cette parole qui me rejetait dans la nuit de mon sexe me désespéra. Trouvant mon salut dans l’orgueil, je décidais d’écrire un poème si beau qu’il l’obligerait à revenir vers moi. Pendant des semaines je cherchais le point d’attaque de mon verbe. Surmontant mon désespoir j’écrivis La Nuit spirituelle pour le blesser aussi radicalement qu’il l’avait fait, lui rendant mort pour mort. Quand j’eus mis le point final, face à sa haine des femmes luisait le bloc de nuit de mon poème, lequel en lui donnant raison lui donnait tort. Le jour suivant on cogna à la porte : c’était Genet. » Lydie Dattas.

Comme une suite au récital Trois Fois Rebelle de Maria-Mercè Marçal, Vanille Fiaux s’empare aujourd’hui de ce texte singulier qu’est La Nuit Spirituelle de Lydie Dattas pour le proposer en musique avec ses collaborateurs Jonathan Seilman & Rémy Bellin. Une ôde à la nuit et à la femme.

DISTRIBUTION


Texte Lydie Dattas (éditions Gallimard)
Mise en voix
Vanille Fiaux
Musique live
Rémy Bellin – guitare électrique, Jonathan Seilman – accordéon, bandes, clavier, guitare électrique
(Musique additionnelle – Henry Purcell)

Production Fitorio Théâtre
Coproduction Musée D’Arts de Nantes
Avec le soutien de TUNantes